Faut-il craindre une remontée des taux d’intérêt ?